Qui sommes nous ?

L’Association Un Toit pour les Enfants de Cuernavaca apporte son soutien aux enfants les plus démunis de la ville de Cuernavaca au Mexique. Elle finance la construction de centres communautaires destinés à accueillir et accompagner ces enfants, ces jeunes, ces familles. Des étudiants participent à la construction des centres lors de chantiers d’été.

L’association a été créée le 28 décembre 1998; elle est régie selon la loi de 1901 et est reconnue d’intérêt général depuis le 20 octobre 2006.

Réalisations

La construction des centres communautaires se fait en partenariat avec l’Ecole HEI de Lille et INSA de Lyon: depuis 1998, une centaine d’étudiants a participé aux chantiers d’été et à la construction des 3 centres:
• Centre d’accueil de 650 m² dans le quartier de la Lagunilla
• Centre d’accueil de 240 m² dans le quartier de la Nueva Santa Maria
• Centre d’accueil écologique dans le quartier de la Union.

Principes de fonctionnement

  • 100% des dons coollectés sont versés à l’association mexicaine CCIE et sont exclusivement utilisés pour la construction des chantiers des centres d’accueil et leur fonctionnement.
  • Le principe de base est le bénévolat: les membres du bureau s’occupent des affaires courantes de l’Association.
  • L’Association « Un Toit pour les Enfants Cuernavaca » n’engage aucun frais de fonctionnement, et ce depuis sa création.
  • Elle est reconnue d’intérêt général depuis 2006 et peut faire bénéficier ses donateurs d’une défiscalisation sur leurs dons.

Histoire

Bruno ALLAIN, expatrié à Cuernavaca dans le cadre professionnel en 1998, est touché par la situation de pauvreté de certains quartiers. Il décide d’agir et contacte l’évêché qui le met en relation avec le Padre Goyo.

Le projet mis en place dans le quartier de la Lagunilla par Padre Goyo retient toute son attention. Il décide de s’y associer, vend sa voiture, et participe à la pose des fondations du premier Centro Comunitario, Centre d’accueil pour les enfants.

A son retour en France, il crée l’Association en décembre 1998 afin de lever des fonds, et se rapproche de son école d’ingénieurs, HEI, pour mettre en place l’envoi de volontaires l’été sur les chantiers.

Pendant ce temps, Padre Goyo fait grandir le CCIE qui prend en charge de plus en plus d’enfants et de familles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *