Faire un don

Voici quelques suggestions de dons pour les enfants du CCIE . Que chacun puisse participer librement et généreusement à cet appel et donne selon ses moyens !

Don mensuel

Devenez parrain ou marraine des enfants du CCIE!

-> Offrez 14 pesos mexicains par jour, soit 420 pesos par mois, ou 21.50€ par mois (7€ après déduction fiscale.

-> Mettez en place un virement mensuel de 21.50€ ou plus. Vous pouvez donner le code IBAN de l’association (FR76 30003 01430 00037269046 42) a votre banque et nous communiquer vos coordonnées. Vous recevrez un reçu fiscal annuel et nous vous enverrons régulièrement des nouvelles des enfants.

Don ponctuel

Vous pouvez:

  • Assurer la nourriture des 30 enfants du CCIE pour : 1 jour : 10 € 1 semaine : 45 € 1 mois : 275 €
  • Fournir le matériel scolaire pour un enfant : fournitures scolaires rentrée (uniforme compris) : 20 €
  • Fournir une paire de chaussures à un enfant : 10 €

Agir

Si vous souhaitez agir, vous pouvez donner:
– en ligne via Paypal
– par virement IBAN FR76 30003 01430 00037269046 42,
– par chèque à l’ordre « Un Toit pour les Enfants de Cuernavaca »,

Vous pouvez envoyer votre chèque à l’adresse suivante :

Un Toit pour les Enfants de Cuernavaca
C/O Adrien Errigo
Le Bourg
71240 Montceaux-Ragny – FRANCE

 

 

BÉNÉFICIEZ DE LA RÉDUCTION D’IMPÔT (1)

L’association « Un Toit pour les Enfants de Cuernavaca » est reconnue d’intérêt général par les services fiscaux depuis le 20 octobre 2006. Un reçu fiscal permettant de bénéficier de déductions d’impôt, selon les règles en vigueur, vous sera délivré pour chaque don à l’association.

Pour cela, vous pouvez nous envoyer vos coordonnées via le formulaire de contact.

(1) « L’Etat reconnaît le rôle indispensable des associations et fondations, au profit de l’intérêt général. C’est pourquoi il favorise le développement de la générosité, en accordant des réductions d’impôt aux donateurs. L’Etat vous accorde des réductions d’impôt de 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable (au-delà report possible de l’excédent sur les 5 années suivantes). »